Avertir le modérateur

27/03/2009

Conseil de quartier centre nord (1) : le stationnement en question (la Garenne de toutes nos forces)

Beaucoup moins formel que le précédent, le deuxième conseil de quartier centre nord a privilégié les échanges entre les élus et le public, venu relativement nombreux : une cinquantaine d’habitants étaient présents. Les questions portant sur le stationnement, et notamment sur le projet de parking souterrain Place de la Liberté, ont occupé une grande partie des débats.

De manière un peu ironique, mais somme toute logique, c’est l’évocation du chantier de la médiathèque qui a lancé le débat sur le stationnement… Le premier permis de construire de la médiathèque, rappelons-le, ne comportait pas de parking souterrain pour ce nouvel équipement, ce qui lui a valu d’être contesté en justice pour non-conformité aux exigences du plan local d’urbanisme.

Embarras autour du chantier de la médiathèque

Jean-Pierre Hervo, adjoint en charge des grands travaux, a tout d’abord affirmé que l’absence de parking sous la médiathèque était « une mesure d’économie et de bon sens », du fait de la proximité future du parking Place de la Liberté

Visiblement mal à l’aise, il a ensuite évoqué ce dossier et livré sa version des péripéties juridiques qui l’entourent : dépôt d’un recours administratif par des riverains pour défaut de parking, décision du tribunal administratif ordonnant la suspension des travaux le 2 février, ‘‘mise en sécurité” du site entre le 2 et le 10 février, vote en Conseil Municipal d’un permis de construire modificatif le 10 février, avec des places de stationnement en surface, notamment dans le garage municipal en face.

A la question d’un habitant qui s’étonnait de ce que les travaux aient pu se poursuivre malgré la décision de justice, Jean-Pierre Hervo a répondu de manière aussi étonnante que contradictoire : «Tout va bien tant que l’affaire n’a pas été jugée». Puis, un peu plus tard : «Il faut attendre la décision sur le fond. Mais je puis vous assurer que rien d’illégal n’a été fait».

Christophe Conway, élu MoDem, est alors intervenu pour préciser qu’en Conseil municipal, il avait attiré l’attention de l’équipe municipale sur les risques juridiques encourus par la Ville dans cette affaire. «Le permis modificatif n’ayant pas encore été examiné par la justice, je ne vois pas comment la commune peut s’affranchir de la décision rendue par le tribunal », a t’il précisé.

Débat autour du parking Place de la Liberté

L’absence de parking initialement prévu pour la médiathèque a naturellement entraîné l’évocation d’un problème plus général, celui du stationnement dans le quartier Centre Nord. «Les jours de marché c’est invivable», a témoigné une résidente, photos à l’appui. «Les voitures et les camions se garent sur le trottoir, on est obligé de marcher sur la rue».

Pourtant, la présentation du futur projet d’un parking souterrain de 400 places sous la Place de la Liberté (pour lequel un appel d’offres a été lancé dans le cadre d’une délégation de service public) a été loin de faire l’unanimité, soulevant au contraire de nombreuses objections et préoccupations : Faut-il vraiment un parking de cette dimension pour répondre à des besoins qui ne sont vraiment criants que deux demi-journées par semaine ? Ce parking ne va t’il pas drainer un afflux de voitures dans les petites rues du centre, avec les inconvénients que cela comporte : dangerosité pour les piétons, embouteillages, pollution ? Ce parking, dont la construction (estimée à 18 M€) sera entièrement supportée par son futur exploitant, sera t-il vraiment rentable ? Et, dans la négative, son coût ne sera t-il pas finalement supporté par le contribuable ? Enfin, la durée des travaux (entre 15 et 30 mois, selon qu’il sera réalisé en une ou deux phases), ne risque t-elle pas de mettre en danger le marché du centre, dont les abords seront peu accessibles ?

Niant le fait que ce parking puisse devenir ‘un aspirateur à voitures’ et augmenter sensiblement le trafic dans le centre ville, Jean-Pierre Hervo a défendu ce projet, assurant qu’il s’agissait de la seule réponse possible à des besoins de stationnement dûment évalués par des études, et que tout serait fait pour préserver l’attractivité du marché .

«Mais n’êtes vous pas vous-même en train de créer des nouveaux besoins de stationnement ? », ont réagi plusieurs habitants, partageant tous le même constat : extension des zones de stationnement payant, diminution du nombre de places disponibles au fur et à mesure du réaménagement des rues. «Le stationnement résidentiel devient un gros problème, ne serait-ce que par son coût », a ajouté un participant. «Tout le monde n’a pas les moyens de se payer un parking en sous-sol d’immeuble. Comptez-vous mettre en place un système d’abonnement forfaitaire mensuel ? ».

La question est à l’étude, a répondu Jean-Pierre Hervo, mais le dispositif ne devrait pas être mis en place avant l’achèvement de la construction du parking.

«Mais tout de même, n’y avait t-il pas d’autre emplacement possible que la Place de la Liberté. Avez-vous fait des études sur d’autres possibilités ? », a insisté un habitant.

Embarrassé, Jean-Pierre Hervo a expliqué que cette solution était celle qui avait été choisie ‘en son âme et conscience’ par l’équipe municipale, mais que d’autres options avaient été soulevées par ‘l’équipe de M. Conway’.

Christophe Conway est alors intervenu pour exposer les réticences du MoDem vis-à-vis d’un projet qu’il juge mal localisé et peu pertinent, puisque les problèmes de stationnement les plus aigus se trouvent en réalité dans le quartier centre sud et aux Vallées. Présentant plusieurs alternatives possibles (celle d’un parking Rond-Point du Souvenir-Français ou encore celle sous le square de la mairie), qui desserviraient à la fois le marché et  la Rue Voltaire dans sa totalité sans drainer de trafic supplémentaire en centre ville, il a emporté l’adhésion de nombre de participants. «Il ne faudrait pas que la mairie s’enferme dans un mauvais projet. J’espère qu’il est encore temps d’avoir un vrai débat autour de cette question de parking, pour que les habitants puissent s’exprimer », s’est confiée une dame en prenant congé.

Source : La Garenne de toutes nos forces

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu