Avertir le modérateur

10/06/2010

Parking sous l'église : Un deni de démocratie

Source : Le retour de Buzz de la Garenne-Colombes

Pour suivre cette affaire compliquée mais significative de ce que veut dire "démocratie locale à La Garenne" je vous invite à consulter deux sites très complets sur le sujet.

Lire la suite

06/06/2010

Pétition : Non au parking Place de la Liberté à La Garenne - Trop cher car mal situé

 Cliquez ici pour signer la pétition en ligne

Auteur : UEV-LGC
3 rue Voltaire
92250 LA GARENNE COLOMBES


A l'attention de : M. Philippe Juvin, Maire de La Garenne Colombes

JE DIS OUI A UN PARKING RENTABLE ET UTILE
MAIS
JE DIS NON AU PARKING PLACE DE LA LIBERTE TROP CHER CAR MAL SITUÉ

Pour ne pas payer une addition salée, je dis:
- NON à la subvention de 4,3 M€ soit plus de 50 % des travaux de construction,
- NON au renoncement aux recettes des parkings pendant 6 ans, soit une perte de 120 000 €/an,
- NON à la garantie de recettes au délégataire pour 12 M€ sur la période, soit 400 000 €/an !!!
- NON aux 600 places de stationnement gratuites qui deviennent payantes.

Je demande au Maire de faire une étude sérieuse et transparente sur la nécessité du parking et sur le choix de son emplacement.

 Cliquez ici pour signer la pétition en ligne

04/06/2010

Ooui à un parking rentable et utile : Source Association Uurbanisme et Esprit Village

OUI A UN PARKING RENTABLE ET UTILE
MAIS
NON A UN PARKING TROP CHER CAR MAL PLACÉ

Le parking souterrain Place de la Liberté :
Un projet à l’économie désastreuse pour l’avenir de la commune

Source : Urbanisme et Esprit Village à la Garenne-Colombes

Les Garennois vont payer une addition salée :

Contrairement à ce qui avait été dit à plusieurs reprises par Philippe Juvin, le parking souterrain de 340 places Place de la Liberté sera en grande partie financé par les contribuables Garennois. Le délégataire, SPIE Autocité, a bien compris que ce projet n’était pas rentable et il a obtenu de larges « contreparties » :

  1. Les Garennois paieront plus de 50 % des travaux de construction du parking, soit 4,3 M€, alors que le délégataire devait prendre en charge la totalité des travaux et des risques !
     
  2. La ville renonce aux recettes des parkings existants pendant 6 ans, soit une perte de 120 000 €/an ;
     
  3. La ville garantit au délégataire le financement prévisionnel des recettes du stationnement en surface, (12 M€ sur la période, soit 400 000 €/an !!!). Cette somme est supérieure aux charges de fonctionnement !
     
  4. 600 places de stationnement gratuites deviennent payantes et les PV vont pleuvoir pour les Garennois sans parking.
     
  5. La ville prévoit même la possibilité d’une révision ultérieure des conditions financières de l’opération (formule d’indexation ou montant de la redevance), afin de «maintenir l’équilibre financier» du projet.

Ce projet est considéré comme non rentable par SPIE, la seule entreprise qui ait répondu à l‘appel d’offres. La mairie décide de faire prendre en charge la plus grande part des risques par les Garennois.

Un projet hors des règles de Délégation de Service Public :
Monsieur le Maire, avait déclaré : « le juge de paix sera ce sur quoi un délégataire estimera pouvoir prendre le risque financier de l’investissement et de l’exploitation ». « C’est celui qui prendra le risque financier dans l’opération qui aura forcément raison, puisque c’est lui qui prendra tous les risques et pas la Ville ». Le maire avait même envisagé qu’il n’y ait pas de réponse, et que dans ce cas le parking ne se fasse pas.

Contrairement à ces belles promesses, et en contradiction avec les règles qui régissent les délégations de service public, le choix de la mairie est de subventionner massivement ce projet. Le futur délégataire ne prendra aucun risque financier. Les Garennois assumeront les charges.

L’Association UEV-LGC a consulté des experts du sujet qui considèrent que la commune est sortie du cadre légal d’une délégation de service public et que son choix délibéré fait courir des risques de contentieux aux contribuables Garennois.

Un projet structurant et qui méritait une réflexion et une véritable concertation :
Ce projet engage tous les Garennois pour 30 ans et pour plus de 16 millions d’euros.

La population n’a même pas été consultée alors qu’il s’agit d’un projet structurant pour notre ville. Le conseil de quartier concerné n’a été réuni qu’après la décision.

Les habitants de La Garenne veulent-ils payer pour un parking si mal placé ? Les habitants veulent-ils que les places gratuites deviennent payantes et que l’on multiplie la distribution de PV ?

La mairie a pris le risque de construire une médiathèque sans parking et de supprimer plusieurs dizaines de places de stationnement rue Voltaire provoquant ainsi une pression artificielle sur le stationnement.

Un projet mal conduit
Il est à noter l’absence totale d’études préalables au choix de l’emplacement. Philippe Juvin tente maintenant de justifier le bien fondé de la localisation du projet de parking souterrain sous la place de l’église. Il affirme que des alternatives ont été étudiées. Jean-Pierre Hervo, adjoint au maire délégué à l’Aménagement Urbain, affirme quand à lui, lors du conseil de quartier centre Nord, qu’aucune autre alternative n’a été envisagée arguant de sa parfaite connaissance des besoins au regard de son statut personnel de « Garennois ».

Les rapports commandés sur : « Comment rentabiliser un parking Place de La Liberté ? » ne traite pas de la question préalable : « Faut-il un parking et où le placer ? » Faisant ainsi, vous vous êtes coupé de toute réflexion utile sur le choix du lieu. Il aurait fallu prendre en compte les besoins de stationnement et identifier tous les emplacements possibles et comparer la pertinence des différentes solutions.

Notre association UEV-LGC avait demandé, avant que les travaux de la rue Voltaire ne soient engagés, qu’un parking situé sous le Rond Point du Souvenir Français ou sous le parc de l’Hôtel de Ville soit étudié. Nous n’avons jamais eu de réponse.

Un parking mal localisé
La réalisation d’un parking Place de la Liberté comporte de multiples inconvénients :
- Parking trop loin des l’artère centrale (boulevard de la République),
- Afflux de voitures à travers les petites rues du centre ville,
- Inconvénient renforcé par le fait que l’entrée, comme la sortie, se situeront derrière l’église !
- Situation en sortie de zone commerçante (peu attrayante pour des gens extérieurs),
- Risque de fragilisation de la vitalité du marché,
- Création de besoins de stationnement artificiels pour rentabiliser ce parking,
- Absence de réponse donnée aux besoins de stationnements les plus aigus (qui se situent non pas en centre ville, mais dans le quartier sud et aux Vallées).

L’action de l’association Urbanisme Esprit Village à La Garenne (UEV-LGC)
L’Association refuse de prendre part à la compétition politique locale mais elle souhaite défendre l’intérêt des Garennois face à des projets qui lui semblent nuire au développement harmonieux de la ville.

Le projet de parking Place de la Liberté est critiquable sur deux axes : le coût prohibitif pour les Garennois et le choix d’un emplacement mal situé. Le coût n’étant que la résultante du mauvais emplacement.

Nous avons donc demandé au Préfet d’exercer son devoir de contrôle sur la légalité de la décision de Délégation de Service Public décidée en conseil municipal et approuvée par 30 conseillers municipaux de la majorité de Philippe Juvin alors que nombre d’entre eux disent être contre en privé.

Nous allons lancer deux actions :

  • Consulter largement les Garennois au travers d’une pétition qui tout en garantissant leur anonymat leur permettra d‘exprimer leur point de vue sur Internet ou sur papier.
  • Si le Préfet ne répond pas, ce qui est possible, nous devrons alors envisager une procédure administrative à l‘encontre de ce projet.

Pour soutenir notre action pour un parking utile et rentable, vous pouvez :

- Signer la pétition,
- Faire un don pour l’action pour un parking utile et entable,
- Adhérer à l’association.

Sur notre site web : www.uev-lgc.com

ou en nous écrivant :
UEV-LGC
3 rue Voltaire
92250 LA GARENNE COLOMBES

Le bêtisier du Parking :
Recueil des arguments développés par ceux qui sont pour un parking cher car mal placé…

« Pas besoin d’étude pour savoir où on doit faire un parking, je suis Garennois de souche… »
C’est un point de vue intéressant, plus besoin d’audit, plus besoin de conseil…
Non, ce n’est vraiment pas sérieux. Pour un engagement de ce montant, il faut une étude professionnelle et contradictoire. On voit, dans ces propos, l’incapacité à écouter, à échanger, à construire ensemble qui est à l’origine des nombreux problèmes rencontrés par cette municipalité.

« On ne va tout de même pas construire un parking sous le square de la Mairie pour servir Monoprix »
Là c’est une objection un « tantinet » de mauvaise foi, car les sorties piétons peuvent être ou l’on veut et même au plus prêt de la rue Voltaire. On peut même n’en mettre aucune du côté monoprix.

Les accès véhicules peuvent être côté Boulevard de la République, on évite ainsi les flux de véhicules inutiles rue Voltaire et rue Sartoris en plein coeur du village.

« Un parking il ne faut pas que cela soit à plus de trente mètre du lieu visité »
Il y a encore une contradiction totale avec ce que la même personne prétendait et écrivait pour les parkings de la médiathèque. Une récente modification du PLU étend d’ailleurs cette distance à 300 mètres… Cette distance doit effectivement être la plus courte possible, mais elle varie selon les facilités d’accès au parking en véhicule et à pied (ascenseurs, rampes… etc) et évidement selon l’intérêt de la visite.

« Ceux qui sont contre le parking Place de la Liberté vont faire disparaître le commerce rue Voltaire »
Là c’est « Diviser pour mieux régner » … Un parking situé Square de la mairie avec des sorties piétons qui amèneraient au milieu de la rue Voltaire, on ne peut pas proposer mieux. On peut noter une nouvelle contradiction dans cette argumentation fallacieuse : si on applique la règle des trente mètres maximum citée par les mêmes personnes, le parking de la Place de la Liberté ne sert pas du tout le commerce rue Voltaire.

« Un parking Rond Point du Souvenir Français c’est impossible, il y a un collecteur de 6 mètres de diamètre »
C’est effectivement une difficulté mais, en matière de travaux, rien n’est incontournable. Il faudrait une vraie pré-étude objective et transparente pour trancher la question.

« Il y aura des places réservées aux Garennois avec des formules d’abonnement »
Certes mais et c’est bien normal. Mais si l’exploitant fait des « conditions spéciales », alors l’équilibre même du projet est fragilisé et la commune, donc les Garennois, devront compenser.

01/06/2010

Réunion publique le 3 juin à propos du projet de parking place de la liberté

PARKING PLACE DU MARCHÉ : CE QUE ÇA VA VOUS COUTER !
 
Stationnement payant en surface, Parking prive financé par la municipalité à hauteur 4,3 millions d'euros (plus de 300 euros/foyer)...
 
Et avec tout ça on nous avait promis un parking gratuit pour les finances de la ville.
 
Aucune Information, aucun débat alors que d'autres solutions sont possibles.
 
Reunion Publique Le Jeudi 3 juin à 20H30
Ecole Primaire Sagot-Voltaire
39, rue de Sartoris à la Garenne-Colombes
aaaa.jpg

05/05/2010

Une agence de notation locale décerne un ZERO pointé à Philippe Juvin pour sa façon de traiter les personnes âgées. (Source : le Buzz)

En effet dans le cadre de l'épineux chantier de la médiathèque le maire de la Garenne-Colombes ne manque pas d'air !

Sans doute en veut-il beaucoup aux propriétaires de la maison mitoyenne du chantier de la médiathèque d'avoir mis au grand jour le fait que le permis de construire initial était illégal, puisque non conforme au Plan Local d'Urbanisme (pourtant rédigé par la mairie elle-même), ce qui avait entrainé l'arrêt du chantier pendant de longs mois.

Il n'empêche que ce sont aujourd'hui des méthodes de cow-boy, pour ne pas dire de voyou qui sont maintenant utilisées pour faire pression sur des administrés vulnérables et tenter de combler un retard dont la mairie est pourtant bien la seule responsable.

Pour continuer le chantier, la mairie a fait savoir le 20 avril (par huissier) aux propriétaires du terrain mitoyen de la médiathèque qu'il fallait "impérativement" que le constructeur puisse utiliser une partie de leur parcelle sans pour autant donner d'autre précision qu'un vague croquis au crayon. Pas de calendrier précis, pas de métrage, pas d'estimation de la gêne.

Il faut savoir que pour ces riverains âgés, dont l'un est sérieusement handicapé, l'une des préoccupations (ce n'est pas la seule) est de savoir si une voiture pourra toujours entrer dans le jardin de leur maison...

Par lettre recommandée en date du 28 avril, soit huit jours après avoir reçu la demande de la mairie et après avoir pris le temps de consulter des personnes capables de les aider dans leur démarches administratives, les propriétaires de la maison mitoyenne de la médiathèque ont répondu au maire pour connaître l'agenda, la nature exacte et les conséquences de ces interventions - ce qui est quand même la moindre des choses quand on sait que son terrain va être partiellement occupé, quand on apprend qu'une plateforme doit être construite au dessus de votre maison, quand on a des très jeunes petits-enfants qui vont jouer dans le jardin en période estivale et que l'on est très âgé, non ?

La réponse du maire ne s'est pas fait attendre : assignation à comparaitre au Tribunal de Grande Instance de Nanterre en date du 30 avril pour le 4 mai au matin à 9h30.

aaaa.jpg

Voilà comment l'eurodéputé Philippe Juvin, chantre de la solidarité

sur les ondes, répond à des administrés âgés qlui demandant légitimement des précisions. En d'autres lieux ont appellerait cela de l'abus de faiblesse si ce n'était pas l'oeuvre magistrale d'une municipalité.

Rappelons pour mémoire que le même Philippe Juvin avait stoppé un chantier de lofts pour l'exemple, en criant "non aux bandits immobiliers". Pas de quoi donner des leçons de morale quand on a signé un permis de construire réputé depuis illégal (celui de la médiathèque) et que l'on fait pression en justice et sur fonds municipaux pour un droit de "tour d'échelle" que l'on a été incapable de négocier à l'amiable.

Avant de donner des leçons à l'Europe toute entière à propos de la Grèce, avant d'encombrer la justice de son pays pour une banale affaire d'échelle, sans doute que le Pr. Philippe Juvin ferait mieux de lire les lettres recommandées qui lui parviennent.

ZERO pointé !

Source : Le retour de Buzz

04/05/2010

Place de la Liberté: un parking auto financé, vraiment ?

Encore un exemple de désinformation. Dans son dernier éditorial, le maire se concentre sur le projet de parking souterrain place de La Liberté, en affirmant notamment que ce projet sera « autofinancé ».

Rappelons que tant dans notre programme que pendant les débats en Conseil municipal, nous avions dénoncé le choix d'implanter un parking à cet endroit, au prix de graves nuisances et sans répondre aux besoins urgents des Carennois.

Le maire avait alors déclaré que ce qui ferait foi serait d'avoir une entreprise qui accepterait de construire le parking et de se rembourser sur les recettes prévisionnelles (les paiements pour accéder au parking, mais aussi le stationnement dans les rues alentours, devenu payant).

Que constatons-nous aujourd'hui ? Cinq sociétés se sont désistées, ne jugeant pas le projet réaliste. Une seule entreprise a accepté de répondre à cet appel d'offres et uniquement avec d'énormes contreparties. Jugez-en :

• Prise en charge de plus de 50 % des travaux par la municipalité (subvention d'équipement de 4,3 millions €);

• Subvention municipale couvrant la totalité des dépenses prévisionnelles engagées par l'entreprise pour ce projet (12 millions €);

Un projet « autofinancé », de qui se moque-t-on ? Nous avons saisi le Préfet à ce sujet et vous tiendrons informés.

L'espace qui m'est imparti ne me permet pas de développer plus ce dossier ici. Le texte complet de mon intervention en Conseil est accessible sur notre site et je me tiens aussi à votre disposition sur simple appel de votre part.

Christophe Conway
Conseiller municipal MoDem
tél : 06 62 70 34 21
Site Web : www.la-garenne-democrate.com

Source : Tribune libre Garenne-Info n°232 de Mai 2010 - Page 38

aaaa.jpg

03/05/2010

Coup d’envoi de la création du parc de stationnement souterrain, place de la Liberté (Source : La garenne-Info n°232 Mai 2010)

aaaa.jpg

Le 25 mars 2010, le Conseil municipal a entériné le choix du délégataire de la concession pour la construction d'un parking sous la place de la Liberté.

Après avoir procédé à l'examen des 5 candidatures reçues, la Commission de Délégation de Service public au regard des solutions techniques et financières proposées, donné un avis favorable au projet présenté par la société SPIE Autocité. Celui-ci, à l'issue de négociations, a été présenté à l'approbation du Conseil municipal.

Outre le choix du délégataire de la concession, le Conseil a donc entériné le choix de la localisation du parking. Le choix de la localisation sous la place de la Liberté est le fruit d'une décision mûrement réfléchie par la Ville, suite à l'évaluation d'autres solutions. Cette localisation est celle qui dessert au mieux le marché et les commerces de la rue Voltaire, permettant d'accroitre l'attractivité du centre-ville, de soutenir le commerce de proximité et d'étoffer l'offre de stationnement à destination des résidents du quartier.

380 places de stationnement
La construction de ce parking permettra la création de 340 places pour les voitures et de 40 places pour les deux roues. Le stationnement souterrain des camionnettes des commerçants sera favorisé, libérant ainsi des espaces conviviaux en surface. Autocité proposera également une palette de services dont le prêt de cabas. Quatre sorties piétonnes seront prévues, dont deux avec ascenseurs, facilitant ainsi les déplacements personnes à mobilité réduite et de la clientèle du marché chargée de ses courses. Les rampes d'accès et sorties des véhicules seront placées derrière l'église afin de ne pas modifier le sage de la place de la Liberté. Les travaux débuteront au début de l'année 2011 pour s’achever en fin d'année 2012. A terme, la totalité de la place de la Liberté sera rénovée et embellie, afin que celle-ci devienne espace libre et largement ouvert aux piétons, à l'image de ce qui a été fait à Levallois devant l'Hôtel de Ville. Durant toute la durée des travaux, la moitié de la place sera à disposition du marché, ainsi que la halle qui n'est pas affectée par le chantier.

Ils ont voté pour : les 30 élus de la majorité municipale. Ils ont voté contre: Christophe Macé, Françoise Bavcevic, Vincent Fouliard, Adélaïde Naturel et Christophe Conway.

Parking: une démarche réfléchie et responsable
Début mai, la Ville de La Garenne et la société SPIE Autocité signeront un contrat de délégation de service public (contrat par lequel une personne morale de droit public confie - pour une durée limitée dans le temps - la gestion d'un service public dont elle a la responsabilité, à un délégataire public ou privé, dont la rémunération est substantiellement liée aux résultats de l'exploitation du service). Cette conclusion est le fruit d'un long processus. En effet, la réflexion a été initiée en 2006 par plusieurs études de faisabilité technique et financière du parking. La procédure de délégation de service public a été lancée début 2009.

Le délégataire du futur parking : SPIE-Autocité
Filiale du groupe SPIE Batignolles, Autocité est un opérateur global dans le domaine du stationnement payant en ouvrage et sur voirie. Autocité propose des solutions complètes en matière d'équipement, d'exploitation et de développement du stationnement pour les collectivités, les institutionnels ou les acteurs privés. En 7 ans, Autocité est devenu le 2e opérateur sur le marché des parcs de stationnement parisiens et en cinq ans le 3e opérateur privé en France. Autocité compte aujourd'hui plus de 18000 places en exploitation et parmi ses principaux clients, la Ville de Paris, la Ville d'Argenteuil, la Ville d'Ivry-sur-Seine ou encore la Cité des Sciences et de l'Industrie. SPIE Autocité assurera la construction et l'exploitation du parking souterrain pendant une durée de 30 ans. SPIE Autocité gérera également une partie du stationnement de surface de la Ville et -pour une durée de six ans - les deux parkings souterrains Général-De-Gaulle et Charlebourg qui représentent 173 places.

30/04/2010

Mais qui a donc raison ? (la Garenne de toutes nos forces)

Qui de Philippe Juvin ou de Jean-Pierre Hervo a raison ? La question se pose sur un sujet important pour la majorité municipale : la création d’un parking souterrain sous la place de la Liberté.

Rappelez vous l’édito du mois de mars 2010 (n°230) de La Garenne Info. Philippe Juvin tentait de justifier le bien fondé de la localisation du projet de parking souterrain sous la place de l’église. Il affirmait que « des alternatives étaient étudiées et n’ont pas été concluantes ».

Pourtant, Jean-Pierre Hervo, adjoint au maire délégué notamment à l’Aménagement urbain, affirmait lors du conseil de quartier centre Nord qu’aucune alternative au projet place de la liberté n’avait été envisagé.

Alors, qui a raison ?

Nous aurions tendance à penser Jean-Pierre Hervo. Depuis le début de la mandature, nous tentons de faire valoir des projets alternatifs à celui de la mairie. Nous soutenons qu’un parking situé sous le Rond Point du Souvenir Français ou sous le parc de l’Hôtel de Ville est une alternative crédible. Nous demandons que des études soient réalisées.

Or, à ce jour, aucune étude ne nous a été fournie. Et contrairement aux dires du maire, c’est sans doute, comme l’explique M. Hervo, parce qu’aucune étude n’a été menée…

Mais un mensonge de plus n’est rien, s’il permet à M. le Maire de justifier auprès des Garennois le bien fondé de son projet de parking. Or, n’oublions pas que ce projet engagerait les Garennois, pour longtemps et pour plus de 16 millions d’euros. Nous ne manquerons pas de le faire savoir et de le rappeler à M. le Maire.

Source : La Garenne de toutes nos forces

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu