Avertir le modérateur

04/06/2010

Ooui à un parking rentable et utile : Source Association Uurbanisme et Esprit Village

OUI A UN PARKING RENTABLE ET UTILE
MAIS
NON A UN PARKING TROP CHER CAR MAL PLACÉ

Le parking souterrain Place de la Liberté :
Un projet à l’économie désastreuse pour l’avenir de la commune

Source : Urbanisme et Esprit Village à la Garenne-Colombes

Les Garennois vont payer une addition salée :

Contrairement à ce qui avait été dit à plusieurs reprises par Philippe Juvin, le parking souterrain de 340 places Place de la Liberté sera en grande partie financé par les contribuables Garennois. Le délégataire, SPIE Autocité, a bien compris que ce projet n’était pas rentable et il a obtenu de larges « contreparties » :

  1. Les Garennois paieront plus de 50 % des travaux de construction du parking, soit 4,3 M€, alors que le délégataire devait prendre en charge la totalité des travaux et des risques !
     
  2. La ville renonce aux recettes des parkings existants pendant 6 ans, soit une perte de 120 000 €/an ;
     
  3. La ville garantit au délégataire le financement prévisionnel des recettes du stationnement en surface, (12 M€ sur la période, soit 400 000 €/an !!!). Cette somme est supérieure aux charges de fonctionnement !
     
  4. 600 places de stationnement gratuites deviennent payantes et les PV vont pleuvoir pour les Garennois sans parking.
     
  5. La ville prévoit même la possibilité d’une révision ultérieure des conditions financières de l’opération (formule d’indexation ou montant de la redevance), afin de «maintenir l’équilibre financier» du projet.

Ce projet est considéré comme non rentable par SPIE, la seule entreprise qui ait répondu à l‘appel d’offres. La mairie décide de faire prendre en charge la plus grande part des risques par les Garennois.

Un projet hors des règles de Délégation de Service Public :
Monsieur le Maire, avait déclaré : « le juge de paix sera ce sur quoi un délégataire estimera pouvoir prendre le risque financier de l’investissement et de l’exploitation ». « C’est celui qui prendra le risque financier dans l’opération qui aura forcément raison, puisque c’est lui qui prendra tous les risques et pas la Ville ». Le maire avait même envisagé qu’il n’y ait pas de réponse, et que dans ce cas le parking ne se fasse pas.

Contrairement à ces belles promesses, et en contradiction avec les règles qui régissent les délégations de service public, le choix de la mairie est de subventionner massivement ce projet. Le futur délégataire ne prendra aucun risque financier. Les Garennois assumeront les charges.

L’Association UEV-LGC a consulté des experts du sujet qui considèrent que la commune est sortie du cadre légal d’une délégation de service public et que son choix délibéré fait courir des risques de contentieux aux contribuables Garennois.

Un projet structurant et qui méritait une réflexion et une véritable concertation :
Ce projet engage tous les Garennois pour 30 ans et pour plus de 16 millions d’euros.

La population n’a même pas été consultée alors qu’il s’agit d’un projet structurant pour notre ville. Le conseil de quartier concerné n’a été réuni qu’après la décision.

Les habitants de La Garenne veulent-ils payer pour un parking si mal placé ? Les habitants veulent-ils que les places gratuites deviennent payantes et que l’on multiplie la distribution de PV ?

La mairie a pris le risque de construire une médiathèque sans parking et de supprimer plusieurs dizaines de places de stationnement rue Voltaire provoquant ainsi une pression artificielle sur le stationnement.

Un projet mal conduit
Il est à noter l’absence totale d’études préalables au choix de l’emplacement. Philippe Juvin tente maintenant de justifier le bien fondé de la localisation du projet de parking souterrain sous la place de l’église. Il affirme que des alternatives ont été étudiées. Jean-Pierre Hervo, adjoint au maire délégué à l’Aménagement Urbain, affirme quand à lui, lors du conseil de quartier centre Nord, qu’aucune autre alternative n’a été envisagée arguant de sa parfaite connaissance des besoins au regard de son statut personnel de « Garennois ».

Les rapports commandés sur : « Comment rentabiliser un parking Place de La Liberté ? » ne traite pas de la question préalable : « Faut-il un parking et où le placer ? » Faisant ainsi, vous vous êtes coupé de toute réflexion utile sur le choix du lieu. Il aurait fallu prendre en compte les besoins de stationnement et identifier tous les emplacements possibles et comparer la pertinence des différentes solutions.

Notre association UEV-LGC avait demandé, avant que les travaux de la rue Voltaire ne soient engagés, qu’un parking situé sous le Rond Point du Souvenir Français ou sous le parc de l’Hôtel de Ville soit étudié. Nous n’avons jamais eu de réponse.

Un parking mal localisé
La réalisation d’un parking Place de la Liberté comporte de multiples inconvénients :
- Parking trop loin des l’artère centrale (boulevard de la République),
- Afflux de voitures à travers les petites rues du centre ville,
- Inconvénient renforcé par le fait que l’entrée, comme la sortie, se situeront derrière l’église !
- Situation en sortie de zone commerçante (peu attrayante pour des gens extérieurs),
- Risque de fragilisation de la vitalité du marché,
- Création de besoins de stationnement artificiels pour rentabiliser ce parking,
- Absence de réponse donnée aux besoins de stationnements les plus aigus (qui se situent non pas en centre ville, mais dans le quartier sud et aux Vallées).

L’action de l’association Urbanisme Esprit Village à La Garenne (UEV-LGC)
L’Association refuse de prendre part à la compétition politique locale mais elle souhaite défendre l’intérêt des Garennois face à des projets qui lui semblent nuire au développement harmonieux de la ville.

Le projet de parking Place de la Liberté est critiquable sur deux axes : le coût prohibitif pour les Garennois et le choix d’un emplacement mal situé. Le coût n’étant que la résultante du mauvais emplacement.

Nous avons donc demandé au Préfet d’exercer son devoir de contrôle sur la légalité de la décision de Délégation de Service Public décidée en conseil municipal et approuvée par 30 conseillers municipaux de la majorité de Philippe Juvin alors que nombre d’entre eux disent être contre en privé.

Nous allons lancer deux actions :

  • Consulter largement les Garennois au travers d’une pétition qui tout en garantissant leur anonymat leur permettra d‘exprimer leur point de vue sur Internet ou sur papier.
  • Si le Préfet ne répond pas, ce qui est possible, nous devrons alors envisager une procédure administrative à l‘encontre de ce projet.

Pour soutenir notre action pour un parking utile et rentable, vous pouvez :

- Signer la pétition,
- Faire un don pour l’action pour un parking utile et entable,
- Adhérer à l’association.

Sur notre site web : www.uev-lgc.com

ou en nous écrivant :
UEV-LGC
3 rue Voltaire
92250 LA GARENNE COLOMBES

Le bêtisier du Parking :
Recueil des arguments développés par ceux qui sont pour un parking cher car mal placé…

« Pas besoin d’étude pour savoir où on doit faire un parking, je suis Garennois de souche… »
C’est un point de vue intéressant, plus besoin d’audit, plus besoin de conseil…
Non, ce n’est vraiment pas sérieux. Pour un engagement de ce montant, il faut une étude professionnelle et contradictoire. On voit, dans ces propos, l’incapacité à écouter, à échanger, à construire ensemble qui est à l’origine des nombreux problèmes rencontrés par cette municipalité.

« On ne va tout de même pas construire un parking sous le square de la Mairie pour servir Monoprix »
Là c’est une objection un « tantinet » de mauvaise foi, car les sorties piétons peuvent être ou l’on veut et même au plus prêt de la rue Voltaire. On peut même n’en mettre aucune du côté monoprix.

Les accès véhicules peuvent être côté Boulevard de la République, on évite ainsi les flux de véhicules inutiles rue Voltaire et rue Sartoris en plein coeur du village.

« Un parking il ne faut pas que cela soit à plus de trente mètre du lieu visité »
Il y a encore une contradiction totale avec ce que la même personne prétendait et écrivait pour les parkings de la médiathèque. Une récente modification du PLU étend d’ailleurs cette distance à 300 mètres… Cette distance doit effectivement être la plus courte possible, mais elle varie selon les facilités d’accès au parking en véhicule et à pied (ascenseurs, rampes… etc) et évidement selon l’intérêt de la visite.

« Ceux qui sont contre le parking Place de la Liberté vont faire disparaître le commerce rue Voltaire »
Là c’est « Diviser pour mieux régner » … Un parking situé Square de la mairie avec des sorties piétons qui amèneraient au milieu de la rue Voltaire, on ne peut pas proposer mieux. On peut noter une nouvelle contradiction dans cette argumentation fallacieuse : si on applique la règle des trente mètres maximum citée par les mêmes personnes, le parking de la Place de la Liberté ne sert pas du tout le commerce rue Voltaire.

« Un parking Rond Point du Souvenir Français c’est impossible, il y a un collecteur de 6 mètres de diamètre »
C’est effectivement une difficulté mais, en matière de travaux, rien n’est incontournable. Il faudrait une vraie pré-étude objective et transparente pour trancher la question.

« Il y aura des places réservées aux Garennois avec des formules d’abonnement »
Certes mais et c’est bien normal. Mais si l’exploitant fait des « conditions spéciales », alors l’équilibre même du projet est fragilisé et la commune, donc les Garennois, devront compenser.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu